2020, ma dernière peinture de l’année

 

Comme un ras-le-bol qui enfle, l’angoisse du lendemain, la révolte qui couve, l’impression de se noyer dans les injonctions délétères…
J’ai donné pour titre à cette peinture le chiffre de l’année écoulée.
De moins en moins convaincue que la fin du cauchemar soit proche, et que le terme des manipulations se profile à l’horizon.

 
la dernière peinture de l'année

noirs de charbon, d’ivoire et de mars, encaustique, plâtre encollé et pastel sur papier préparé
    106x116cm   décembre 2020

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :