trois semaines pour 12m2

petits formats
accrochage

Le 14 mai passé, François Ruegg m’a proposé de vernir le 8 juin une exposition personnelle à la galerie Déjà vu? à Yverdon-les-Bains.
Je n’ai pensé qu’au peu de temps qu’il resterait pour faire imprimer le carton, et à la communication qui se passerait du canal de la presse…

 

voir en haut à gauche

la quadrature du cercle

Mon travail? Je n’y ai pas vraiment pensé. Les pièces existaient et j’étais ravie de pouvoir enfin présenter mes particules dans leur intégralité. J’avais quelques châssis à construire, quelques papiers à tendre, et une série de petites pièces en couleur à sortir de mon chapeau.

J’avais aussi une présentation à écrire, une image à trouver pour le carton, des emballages à faire, des prix à fixer, un transport à organiser.
Tout ça, je n’y ai pas pensé. J’ai relevé le défi.

La quadrature du cercle est une énigme trigonométrique dont la solution reste toujours approximative… à moins que l’on n’adapte légèrement les termes de la donne. Au delà du fait que mes peintures jouent à inscrire des cercles et des disques dans des formats presque carrés, cette exposition concrétise un certain goût du défi et un amour sans réserves pour les chemins de traverse.

Après le vernissage, et un long week-end à ne faire que buller, voici quelques images du montage et de l’expo.
D’autres suivront, je n’ai pas encore véritablement travaillé cet aspect de l’aventure. Qu’on le veuille ou non, on ne peut pas tout faire d’un seul coup !

Cliquer ici pour découvrir Sésame, le grand cercle exposé dans un environnement différent

PHOTOS: JEANNE SCHMID & FRANCOIS RUEGG

 

%d blogueurs aiment cette page :