bye bye 2022

Je vis une fin d’année assez « spéciale ».

Calamiteuse?

À mi décembre, voilà que je découvre une nouvelle arrivée d’eau dans mon atelier dont l’étanchéité vient pourtant d’être entièrement refaite. Comme cadeau de fin d’année, l’eau s’est écoulée sur une peinture suspendue au mur, causant des dégâts irrémédiables (j’ai pourtant essayé).
On a déjà entendu cette chanson ! En juillet, l’atelier subissait sa 5ème inondation. Avec à chaque fois des dégâts aux dessins et aux peintures.
Il y a comme un sentiment de ras-le-bol dans tout ça.
Je prépare une demande d’indemnisation aux petits oignons, mais cela ne remplacera pas les deux ventes perdues de cet été. Et puis il y a cette dernière pièce que je considérais comme un des phares de mon année, qui se gondole misérablement sans espoir de retension…
Y en a marre de ne venir à l’atelier que pour faire le pompier, et au mieux pour restaurer ce qui peut l’être !
Y en a marre de payer tous les mois pour voir mon travail détruit, les locaux inacessibles, les ventes avortées, les expos amputées !
Bref !

A la suite du constat de nouvelles chutes d’eau ne pouvant provenir que du plafond, pour pouvoir profiter de mes quelques jours de répit de fin d’année avec le moins possible d’arrières pensées et d’insomnies , hier j’ai décroché tous mes dessins, toutes mes peintures, terminés ou non.
J’ai tout emballé, et mis sous couverture les pièces tendues sur châssis.
Un moment assez dur, fatiguant, déprimant…

Ce mur qui depuis 12 ans a porté mes essais, mes ratages et mes pièces en voie d’être terminées, se retrouve nu. Vide. Blanc.
Comme abandonné. Comme si je me préparais à quitter les lieux…
Un mininéant en somme !

Ou alors…

Une fin d’année tendue vers les opportunités de l’année qui s’approche?

Ce matin, j’ai changé de lunettes. Et j’ai découvert sur ce mur désolé une portée encore vierge, prête à recevoir tous les espoirs de l’année à venir.
Une portée prête à accueillir de nouvelles oeuvres éclatantes, une portée à ma disposition comme une page « presque » blanche, et qui n’attend plus que mes nouvelles chansons !
Et voilà que ces nouveaux déboires se changent en possibilités,
comme un tremplin vers un futur qui ne pourra être qu’étincelant !

Je ne sais pas vous, mais moi je préfère vraiment cette perspective à toutes les précédentes !

 
Bonne année 2023

Mur d’atelier, décembre 2022   D’autres décembre par ici

Je me souhaite une année 2023 lumineuse, positive, pleine de promesses tenues et d’opportunités réalisées !

Et je vous souhaite de même !
Qu’enfin on puisse tourner la page et vivre comme on l’entend les 12 mois à venir.
Crise ou pas, guerre ou pas, épidémie ou pas.

Je nous souhaite de tordre le cou à la morosité, de ruer dans les brancards, d’exploser les conventions grises, et de nous autoriser à revivre.
Comme si on avait 15 ans (ou 17 à la rigueur…) !

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :