Photo de couverture : un moment au vernissage, par Livia Balu

un dessin d’entre-lieux exposé au musée

L’exposition « regards croisés » s’est ouverte samedi 14 mai 2022 et se poursuivra jusqu’au 6 novembre prochain.

Elle consiste en une vingtaine d’interventions d’artistes contemporains sur des pièces choisies dans la collection du musée historique de Montreux.
Chaque artiste présente une oeuvre unique.

Au cours du printemps, j’ai consacré quelques journées à travailler au musée
Mon projet était de dessiner sur la base de prises d’empreintes, ainsi que je l’avais fait en résidence au Musée Jenisch en décembre passé.
J’ai commencé par parcourir le musée, à l’affût d’objets ou de lieux qui pourraient devenir mes modèles. J’ai essayé plusieurs choses, avec plus ou moins de bonheur…
Puis j’ai choisi de travailler sur le musée lui-même, et j’ai pris des empreintes des lieux sur lesquelles je suis revenue dessiner plus tard, en atelier.

Pour l’exposition, j’avais à ma disposition un grand cadre en bois avec une vitre épaisse, quelque chose d’assez lourd et imposant, qui conviendrait parfaitement au dessin que j’avais choisi.

Mais…

Au vu du poids de cet objet, et de l’endroit un brin inhabituel où il devait être suspendu, j’ai craint, la conservatrice avec moi, qu’il n’y ait des risques de chute. J’ai donc entrepris de réaliser une pièce « de secours » au cas où mon dessin n’aurait pu être placé en regard de son modèle.

Cette crainte était infondée, ma pièce dans son cadre trône pour la saison dans les splendides escaliers du musée. Mais un peu trop préoccupée par les tests à faire et les risques d’échec, j’ai totalement oublié de la photographier avant de l’encadrer ! Elle n’est donc visible ici que derrière son verre, avec d’inévitables reflets, et quelques déformations de perspective.


les dalles de l'escalier

Les dalles, 2022   charbon de bois, fusain et rehauts de pastel sur papier de soie marouflé sur toile de cellulose
environ 50 x 70 cm

Jeanne et le dessin

Jeanne et le dessin.  Photo Livia Balu

 

« On visite un musée pour ses expositions, pour découvrir pièces et collections, s’instruire ou s’émerveiller… Mais qui prête attention aux entre-lieux?
Minéral.
Quand les sols séculaires dévoilent à qui s’y arrête, la magie des plus beaux paysages. »

 
 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :