Pink Floyd et l’Ukraine

Scroll down to content

Quand il n’y a rien d’autre à dire

 

On peut aimer les Floyd ou pas, mais c’est bien plus qu’une chanson. Pour moi c’est un acte politique à relayer.
Ecoutez, regardez, et faites tourner, faites tourner, faites tourner

 


 

%d blogueurs aiment cette page :