peinture zen en temps de guerre

une image du 24 février 2022

 

Les considérations géopolitiques, je laisse ça à d’autres, même si je n’en pense pas moins.
Moi, pour parler, j’ai mes pinceaux… Hier j’ai posté ça sur d’autres réseaux, avec cette phrase, qui dit ce qu’elle peut dire.

« J’ai mal à la guerre.  Un fragment de peinture zen, c’est peut-être ce qu’il faut ce soir pour calmer ma tristesse et ma colère. »

 
peinture zen, détail

Enso 2020, détail
encre de chine, noir de suie et de charbon, plâtre encollé sur toile de cellulose préparée
111 x 101 cm

 

Hier, je crois bien que j’ai pleuré

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :