Tempête, ou les angoisses du confinement

 

Après une période de scepticisme affiché, l’angoisse pour mes proches a commencé à prendre le dessus. C’est à ce moment que j’ai réalisé une série de peintures à l’encre de chine dont je présente ici quelques pièces.

 

Par la suite, j’ai accepté de grand coeur une invitation à poursuivre la vie en cette « drôle » de période dans une jolie maison à la campagne.
Mes images d’ailleurs, s’en ressentent.

encre de chine au pinceau

Mais ceci est une autre histoire.

encres de chine au pinceau sur papier tendu et plâtré
dimensions moyennes: 30 par 40 cm   mars 2020

 

 

%d blogueurs aiment cette page :