Mon appareil photo ne me suit plus, et les photos de téléphone sont bien loin de me combler. D’un autre côté, j’ai découvert pendant cette balade hivernale des immensités de glace, de ciels et de neige… et des lumières gelées dont je crois bien être tombée amoureuse
Portée par une magie dont je ne soupçonnais pas l’existence, je choisis pour l’évoquer de créer une nouvelle balade qui s’étoffera ici au fil de mes envies. Ou pas !
Mes articles seront regroupés dans les balades au nord de l’hiver, ici


Je commence par Trondheim, où une pluie incongrue a noyé tout espoir de voir une aurore boréale, et a largement influencé notre choix de poursuivre en direction de la Suède, plutôt que de monter au delà du cercle polaire.

décembre 2019

Trondheim, Norvège
Entre deux ans

 

Pendant les heures de jour, de 10h30 à 15h les lumières sont d’une beauté saisissante

 

Plus tard,
ou alors plus tôt,
l’oeil se nourrira des reflets de la nuit.

Découvrant la puissance de la lumière nocturne,
la variété des noirs et celle des bleus profonds…
les éclairs de jour ténus comme des mirages,
et les brillances de glace quand la pluie lave la neige

 

 

 

ville de Trondheim
en ville