enquête

 

Au cours de nos premières balades à travers le Locle, nous avons été saisis par les nombreuses maisons lézardées, dont certaines s’enfoncent lentement dans le sol. Ces maisons sont bâties sur des pilotis de bois qui subissent les outrages du temps, et ploient lentement sous le poids des constructions qu’ils supportent….
… La ville, construite sur un marais, est traversée sur toute sa longueur par un cours d’eau qui fut canalisé et enterré au tournant du XXème siècle.

 

Rue Daniel Jean-Richard                 Travaux de canalisation du Bied in « Le Locle 1890 – 1920 » Ed. de la Bourdonnière 1986

Les cartes accessibles sur le Web font figurer un tracé du Bied depuis le Col des Roches et dès la sortie du Locle. Mais de passage du cours d’eau sous les rues de la ville, point!
Pourtant, lors des travaux d’urbanisation horlogère, le Bied traversait l’agglomération à ciel ouvert. Son tracé apparait dans un plan de Charles-Henri Junod, daté de 1836.

C’est une reproduction de ce plan agrémenté d’une pointe de bleu que j’ai installé dans un espace d’exposition virtuel, en regard de quelques unes de mes empreintes urbaines dessinées.

 

En cliquant ici vous accéderez à une animation panoramique qui n’est malheureusement visible que par les abonnés Facebook.

Expo virtuelle
« Plan général pour les alignements du village du Locle » in « La Chaux-de-Fonds le Locle urbanisme horloger » Ed. G d’Encre 2009   Empreintes urbaines © Jeanne Schmid

 

En écoute, une pièce audio de Désartsonnants écrite à partir de l’un de mes dessins.

estampe urbaine au charbon de bois

ondes au charbon de bois sur papier

 

 

%d blogueurs aiment cette page :